Revue de presse Deux orchestres à l'unisson au théâtre

Connexion



Qui est en ligne ?

Nous avons 44 invités en ligne
Deux orchestres à l'unisson au théâtre

Article paru dans l'Echo républicain du 14 décembre 2009

Quand deux orchestres se retrouvent pour jouer ensemble, cela fait beaucoup de monde sur une même scène et c'est plutôt impressionnant pour le spectateur. Mais c'est aussi un véritable plaisir quand il s'agit de formations que l'on connait et apprécie depuis de nombreuses années. Vendredi et samedi, l'orchestre d'harmonie de Chartres et l'orchestre symphonique de Chartres ont donné un concert commun au théâtre. Cinquante musiciens pour la première formation déjà cinquantenaire, et quarante pour la seconde, bientôt trentenaire… 

Contrairement à ce qu'annonçait l'affiche, il n'y a pas eu de carambolage ni d'accident. Le programme de la soirée était très intéressant ; notamment parce qu'il faisait voler en éclats pas mal d'idées reçues. Alors que l'orchestre symphonique avait choisi d'interpréter ce qu'on appelle, à tort, de la musique "légère", l'orchestre d'harmonie a proposé des partitions bien éloignées des traditionnelles marches militaires qu'elle joue lors des cérémonies officielles. Notamment en faisant intervenir un harmonica superbement joué par Alexandre Thollon.

Les chefs respectifs, aussi différents qu'on peut l'être dans la direction, se sont succédé avec un égal bonheur. René Castelain (pour l'harmonie) et Fabrice Héricourt (pour le symphonique) ont imposé une rigueur et une précision réjouissantes. Sans oublier Jean-Marie Dufossez tout aussi efficace dans Big Band Bash. Le tout dans une ambiance joyeuse et bon enfant où défilaient des pages célèbres et d'autres peu connues. Avant de conclure avec de populaires musiques de films.

Autres articles en rapport :